DeutchEnglish
Le vallon du Villaret
Le Vallon, 48190 Bagnols-les-Bains / Lozère
04 66 47 63 76 / info@levallon.fr
Demander une réservation groupe
Rejoignez nous sur Facebook
EXPOSITION HORS LES MURS

L’Association l’Enfance de l’Art, en partenariat avec la DSDEN, la ville de Mende, de nombreux artistes, et d’autres associations, organise de nombreuses expositions en dehors du Vallon du Villaret, dans différents lieux culturels.

« BAB HAD » MARION MOUNIC – Maison consulaire de Mende – 2020

À son retour en France, Marion Mounic a commencé à réaliser ses œuvres, vers novembre. « J’avais acheté des cagettes au Maroc qui m’ont permis de créer des motifs, notamment sur mon œuvre, le tapis. Cela représente en quelque sorte les tapis du Maroc, et le colorant orange que j’utilise pour créer mes motifs rappelle la cuisine. J’ai également reconstruit des parpaings à l’aide de sable et de cire. L’idée est de faire comprendre aux gens qu’au Maroc, les patrons du BTP viennent piller le sable de mer pour pouvoir construire des immeubles avec sur le littoral. Néanmoins, le sel a un aspect corrosif, donc les constructions s’effondrent. C’est ce que j’ai voulu reproduire. Au bout de quelque temps, mes parpaings vont également se casser. »

« Trois milles six cents fois par heure, la seconde chuchote : souviens-toi » – Maison consulaire de Mende – 2021

Dans cette exposition dense, à travers des médias variés, les œuvres s’articulent et déclinent l’expérience du temps, entre gravité et légèreté. Le temps peut-il être figé dans la représentation d’un instant photographique ? S’inscrit-il dans la durée du geste ? La vidéo, art du temps, est-elle la plus à même de faire ressentir cette expérience de la durée ? Passé et présent peuvent-ils cohabiter dans une œuvre ? Comment vivre la mesure du temps ? Les œuvres de cette exposition chuchotent le temps qui passe. Elles sont aussi des réponses à la difficulté de le saisir.

Les artistes : Belkacem Boudjellouli, Michel Blazy, Benoît Broisat, Nicolas Daubanes, Valérie Du Chene, Agnès Fornells, Véronique Joumard, Le Gentil Garçon, Ori Levin, Fiorenza Menini, Mabel Palacin et Erwin Wurm.

« La confluence des lointains » ELENA SALAHDomaine de Boissets – 2021

Et si ici était ailleurs. L’exposition d’Éléna Salah est le fruit d’une rencontre entre le site et l’artiste qui pose un regard sur le paysage et sa formation. La Confluence des Lointains est née de l’arrivée au domaine de Boissets de cette jeune femme habitée de ses voyages et de sa mémoire. Grâce à une résidence de deux mois sur place, elle vient se frotter à l’être-pierre, l’être-vent, l’être-lumière du site. Liant photographies inspirées de ses voyages et sculptures faites de l’argile des cavités voisines et empruntant les formes des reliefs ruiniformes du causse, elle mêle les possibles de nos origines et la réalité du sol que nous foulons. Mais face à l’horizon, depuis le bord du Causse, du haut de ces falaises, nous regardons ailleurs et les lointains en appellent d’autres. L’artiste, à partir de l’exploration géologique du territoire environnant, fait émerger des analogies et fait dialoguer le paysage avec les reliefs du Vietnam ou l’étendue d’un désert. Ici devient alors ce point de rencontre, ce lieu où les paysages offrent une coexistence des lointains.

PAUL LOUBET – Maison consulaire de Mende – 2020

À travers cette exposition, Paul Loubet peint un monde « toxique » ou l’homme et l’animal sont quasi-inexistant. Les paysages se construisent sans mysticisme et les couleurs sont celles de la radioluminescence. Ce sont les effets de lumières qui priment et qui nous guident dans une époque où les grands espaces sauvages ont laissé place à des paysages contemporains dévastés et abandonnés à leur sort… parfois de minuscules champignons ou drones s’égarent dans la toile, comme un trophée face à l’immensité.

LESLIE MOQUIN – Maison consuliare de Mende – 2019

Leslie Moquin est une photographe née en 1986. Son travail mêle les approches plastiques et documentaires dans une soigneuse équivoque, qu’il s’agisse des soundsystems caribéens colombiens ou de la jeunesse kurde irakienne. Ses projets ont été exposés à de nombreuses reprises, lors des Rencontres d’Arles, à l’occasion du festival Circulations à Paris, pour Unseen à Amsterdam ou au MAMBO de Bogota.

Exposition FRAC OCCITANIE – Maison consulaire de Mende – 2019